RÉGÉNATURA ®, qu'est-ce que c'est ?

RÉGÉNATURA® est une société commerciale, une SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle) créée par un entrepreneur amoureux de la Nature désireux de développer, pour les mettre à la disposition de chacun, des moyens concrets de la protéger et de la régénérer, elle qui est particulièrement malmenée, depuis trop longtemps, par de nombreuses activités humaines.

 

Son objet social est le suivant : 

« La recherche, le développement, la promotion et la commercialisation, auprès des particuliers, des entreprises, des associations et des collectivités, de biens, de services et de procédés contribuant à la protection et à la régénération de la Nature et de la biodiversité. »

Si la signification du mot-valise RÉGÉNATURA®, constitué de « régénération » et « Nature » est assez évidente, il se trouve également qu’en latin « Rege Natura » se traduit par « Nature, reprends tes droits ».

Dans un premier temps, les activités développées par l’Entreprise portent sur :

  • la création et l’impression de supports de communication écoresponsables, c'est-à-dire imprimés sur des papiers recyclés ou écologiques, sans vernis ni pelliculage, en recourant au maximum aux encres à base d’eau ou d’huiles végétales ;

  • l’écoconception bureautique, c'est-à-dire la création de modèles de documents servant une politique d’économie d’encre et de papier (Word, Excel, Powerpoint, etc.), grâce à l’optimisation des couleurs, des polices, des espacements et des marges ;

  • l’accompagnement des entreprises en matière de « responsabilité sociétale », sujet incluant le dialogue social et la communication interne – attention, la dématérialisation à tous crins n’est pas nécessairement une bonne chose pour la Nature, car les machines informatiques consomment et polluent énormément ;

  • le développement de produits d'utilisation courante destinés à réduire l'impact environnementale des activités humaines quotidiennes et de protéger la Nature et la biodiversité.

A la lecture de cette liste, passé les supports et les pratiques écoresponsables, vous vous demandez quel peut bien être le rapport entre le dialogue social et la communication, d'une part, et la protection de la Nature, d'autre part.

En réalité, ce rapport est assez simple. Dans la Nature, l’espèce humaine est celle dont l’activité a incontestablement l’impact le plus fort sur l’ensemble de son environnement. Dans ces conditions, pour qu’elle protège la Nature, il semble nécessaire qu’elle soit en bonne santé, qu’elle se trouve dans de bonnes dispositions, épanouie...

« C'est une triste chose de songer que la nature parle
et que le genre humain n'écoute pas.
 »
Victor Hugo

Il paraît en effet compliqué de demander à une espèce en lutte pour sa propre survie de se préoccuper de la survie de la Planète, secondaire à ces yeux embués...

 

L’Histoire nous l’a montré tant de fois : quand les humains sont en crise, ils déclenchent des guerres, or les guerres sont ce qu’il y a de pire pour la Planète.

 

Aussi, à notre niveau, et forts d’une expérience de 10 ans dans le dialogue social, nous considérons que l’amélioration des conditions humaines, dans les entreprises, par le développement du dialogue social et la pertinence de la communication, constituent indirectement des moyens concrets pour protéger et régénérer la Nature. Cela est d’autant plus vrai que, dans nos procédés, cette amélioration est complétée par le déploiement de pratiques écoresponsables (politique documentaire, politique voyages, organisation des réunions, etc.).

Voilà les raisons pour lesquelles nous incluons, dans notre catalogue, des services en lien avec l’amélioration du dialogue social et de la communication dans et autour des entreprises. Pour les mêmes raisons, notre politique de redistribution comporte le subventionnement de projets humanitaires et caritatifs organisés par des tiers : seule une Humanité en bonne santé sera en situation de venir efficacement en aide à la Nature.

Enfin, pourquoi, la cause relevant de l’intérêt général humain, avoir créé une société commerciale plutôt qu’une association ?

Parce qu’il s’agit, pour son fondateur, de se consacrer pleinement à ce projet, qui nécessite beaucoup de temps et d’énergie, et, parallèlement, de gagner de quoi de vivre et faire vivre sa famille, puis, enfin, de développer les activités de l’Entreprise pour créer des emplois salariés. Cela est particulièrement compliqué avec une association, modèle qui est plutôt malmené en ce moment par les pouvoirs publics (baisse des subventions, suppression des emplois aidés, etc.), qui accède difficilement aux marchés publics ou privés et dont la forme juridique nécessite par ailleurs que plusieurs personnes s’entendent sur son objet et sa stratégie, ce qui n'est pas toujours facile.

Mentions légales           CGU, CGV           Vie privée, RGPD           Contact

  • icon-facebook-green
  • social_Twitter_38